Quand les Eglises se mettent aux dons numérique

LONDRES (AP) – Des milliers d’églises chrétiennes à travers le monde utilisent maintenant des lecteurs de cartes portables ou des applications pour accepter les dons, car les gens cessent de plus en plus souvent de transporter de l’argent liquide sur eux.

L’Église d’Angleterre affirme que 16 000 sites religieux ont maintenant accès à des lecteurs de cartes portables. Aux États-Unis, des centaines d’églises ont installé des kiosques où les fidèles peuvent glisser une carte pour faire un don. D’autres sont en train de populariser les applications pour smartphone où l’argent peut être envoyé à tout moment.

« Nous voulons que toutes les générations puissent tirer le meilleur parti de leur lieu de culte « , a déclaré John Preston, le responsable national de l’intendance de l’Église d’Angleterre.

Les technologies varient des dons via le site Web aux applications et aux écrans physiques installés à l’église. Le lecteur de cartes sans contact, qui peut être passé autour des bancs comme la plaque d’offrandes traditionnelles, est une évolution plus récente que l’Église d’Angleterre en particulier a adoptée.

Elle a conclu un accord avec les sociétés de paiement sans contact iZettle et SumUp pour créer un système que tous ses sites religieux peuvent installer. Il prend Apple Pay et Google Pay mais peut aussi être utilisé avec un code PIN si nécessaire.

L’innovation semble donner de bons résultats.

Une startup qui fait des applications de dons pour les églises en France dit que la contribution moyenne est de deux à six fois plus élevée que les dons en espèces. L’application pour téléphone intelligent d’Obole Digitale est utilisée par 34 diocèses qui représentent plus de 5 000 églises au pays.

Cela peut aussi être dû au fait que les dons électroniques ont tendance à valoir plus que la petite monnaie que les gens portent dans leurs poches.

L’église St. John’s à Londres a un lecteur de cartes sans contact avec des dons préétablis allant de 5 à 50 livres (6,50 $ à 65,50 $).

Graham Hunter, le vicaire de St. John’s, dit qu’environ un quart de tous les dons volontaires se font maintenant par le biais de paiements sans contact.

Il a adopté la nouvelle technologie après avoir remarqué les commerçants du marché en plein air à Londres en utilisant des lecteurs sans contact pour les paiements.

« Dans la vie de tous les jours, les gens vont dans les cafés et les supermarchés et ils ont l’habitude de payer sans contact tout le temps.

Sa congrégation comprend Zoe Mathias, 23 ans, qui transporte rarement de l’argent liquide, à moins qu’elle n’ait perdu sa carte de débit.

« Je suis très heureuse que notre église soit entrée dans le 21ème siècle avec le paiement sans contact, » dit-elle.

L’argent recueilli sert à l’entretien des bâtiments, aux activités des enfants et à l’organisation d’événements pour la communauté locale.

M. Hunter a dit que l’église s’est rendu compte qu’elle devait compenser la baisse des dons en espèces et que la technologie l’aide à le faire.

Il espère que l’adoption d’innovations telles que les paiements par carte sans contact montrera que les églises peuvent être des lieux modernes et avant-gardistes. John’s a déjà installé une zone Wi-Fi publique gratuite dans son jardin, afin que les passants puissent naviguer sur le Web pendant leur pause déjeuner.

« La Bible décrit Dieu comme l’officier technique en chef, le CTO, un technicien en chef, un architecte de tout ce qui est à venir. Ainsi, Dieu est créatif et produit de nouvelles technologies et nous devrions le faire, » dit Hunter.